A- A A+

L’Agence Fides rapporte que le 23 février 2017, un copte d’une quarantaine d’année a été retrouvé mort, victime d’une balle dans la nuque, dans la ville égyptienne d’al-Arish, chef-lieu du Sinaï septentrional. Le corps a été retrouvé à l’intérieur de son habitation qui avait été incendiée.

Troisième copte tué en 48 heures

Il s’agit du troisième chrétien copte tué à al Arish au cours de ces dernières 48 heures et du septième assassiné dans la péninsule du Sinaï au cours de ces deux dernières semaines. Un copte de 65 ans et son fils de 45 ans ont été retrouvés à al Arish à l’aube du 22 février. Le 12 février dernier en revanche des tueurs masqués en motocyclette avaient tué un vétérinaire chrétien alors qu’il était au volant de sa voiture, toujours à al-Arish, où à la fin du mois de janvier, avait été assassiné également un autre chrétien de 35 ans.

Au cours de ces derniers jours, lorsque la vague de meurtres de chrétiens dans le Sinaï avait déjà débuté, des soi-disant affiliés égyptiens au prétendu « État islamique » avaient diffusé un message vidéo dans lequel ils revendiquaient une nouvelle campagne de violences contre les coptes, qualifiés par les djihadistes de « proie préférée ». Le message en question exaltait la figure d’Abu Abdullah al-Masri, le jeune auteur de l’attentat suicide du 11 novembre qui avait provoqué 29 morts dans l’église de Botrosiya, à l’intérieur du complexe d’édifices ecclésiastiques adjacents à la Cathédrale copte orthodoxe du Caire.

Auvidec Média/Agence Fides

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir