A- A A+

« Gardons bien présent à l’esprit que progresser dans la foi ce n’est pas seulement une résolution volontariste de croire davantage à partir de maintenant : c’est aussi l’exercice de retourner avec la mémoire aux grâces fondamentales ». Selon Constance Roques de l’Agence Zenit, c’est ce qu’explique le pape François au clergé de son diocèse.

Le 2 mars 2017 dans la Basilique papale de Saint-Jean-du-Latran, le pape François a rencontré le clergé du diocèse de Rome pour le traditionnel rendez-vous du début du Carême. À son arrivée dans la basilique, le Pape a confessé 15 prêtres. Il a ensuite donné une méditation. Il a conclu la rencontre par la prière de l’angélus.

Sa méditation s’est développée en deux volets, d’abord sur comment progresser dans la foi et ensuite sur l’expérience de saint Pierre, dont il a commenté les deux noms Simon et Pierre: « Nous aussi nous avons deux noms a fait observer le Pape.

Aller aux racines

Pour ce qui est du « progrès » dans la foi, il a ajouté, notamment: « On peut « progresser en arrière », en allant chercher de nouveau des trésors et des expériences qui étaient oubliés et qui contiennent bien souvent les clés pour comprendre le présent. C’est quelque chose de vraiment « révolutionnaire » : aller aux racines. Plus la mémoire du passé est lucide, plus clairement s’ouvre l’avenir, parce qu’on peut voir la route réellement neuve et la distinguer des routes déjà parcourues qui n’ont mené nulle part. »

Auvidec Média/Constance Roques/Agence Zenit

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir