A- A A+

Le 18 avril 2017 est annoncé sur le site du Centre d’actualités de l’ONU que le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) a condamné l'attaque perpétrée contre un convoi d'évacuation de civils près de Rachidine, en Syrie, et a appelé toutes les parties à assurer la sécurité et la protection de toutes les personnes évacuées.

Un convoi transportant des personnes évacuées des villes assiégées de Foah et Kefraya vers des zones contrôlées par le gouvernement syrien a été frappé par une attaque ayant tué des douzaines de personnes.

Lors d'un point de presse à Genève, Rupert Colville, porte-parole du Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, a déclaré : « Il s'agit d'une attaque qui constitue probablement un crime de guerre ».

Bien qu'il ne soit pas en mesure de confirmer la façon dont l'attaque a été menée ou leurs responsables, le HCDH a pu visionner des images montrant un rassemblement d'enfants autour d'une personne qui distribuait des bonbons juste avant l'explosion.

« Nous venons de parler au chef du Département de médecine légale d'Alep qui nous a informé que les hôpitaux de la ville d'Alep ont reçu les corps de 96 civils, dont 13 femmes, 16 hommes et 67 enfants, parmi eux 16 filles et 51 garçons. Il y a également au moins 120 civils à l'hôpital universitaire d'Alep », a indiqué M. Colville, précisant que ces personnes ont été évacuées de Foah et Kefraya dans le cadre du plan d'évacuation dit des 'Quatre villes' négocié par le Qatar et l'Iran.

Pour lire la suite de cette nouvelle :

http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=39322#.WPjXIdLhC72

Auvidec Média/Centre d’actualités de l’ONU

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir