A- A A+

« Il ne faut jamais avoir peur de la vérité, ni se retrancher dans des positions de fermeture, mais accepter les nouveautés des découvertes scientifiques dans une attitude de totale humilité ». Constance Roques de l’Agence Zenit précise que c’est ce qu’a déclaré le pape François aux participants à une rencontre organisée par l’Observatoire astronomique du Vatican, le 12 mai 2017.

Le colloque avait lieu à Castelgandolfo du 9 au 12 mai sur le thème : « Trous noirs, Ondes de gravitation et singularités de l’espace-temps ». Des questions « qui interpellent profondément notre conscience », a estimé le pape François devant les participants qu’il a reçus dans la Petite salle de la Salle Paul VI.

Au fil de son discours, le Pape a souligné la « nette distinction méthodologique entre les champs de la science et de la théologie », qui peuvent cependant s’unifier « harmonieusement », mettant en garde contre des « courts-circuits » qui seraient « nocifs pour la science comme pour la foi ».

Encourageant à « persévérer dans la recherche de la vérité », le Pape a conclu : « En marchant vers les périphéries de la connaissance humaine, on peut vraiment faire une expérience authentique du Seigneur qui est en mesure de combler notre cœur ».

Auvidec Média/Constance Roques/Agence Zenit

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir