A- A A+

Anita Bourdin de l’Agence Zenit rapporte que le pape François fêtera ses 25 ans d’ordination épiscopale le mardi 27 juin 2017: la Conférence épiscopale d’Argentine a suggéré à tous les diocèses du pays de prier spécialement pour le pape François ce jour-là, en plus de leurs propres initiatives.

« Ce jour-là, dans toutes les paroisses et les chapelles du pays, on célèbre la Messe pour le Pape prévue par le Missel (romain), de façon à ce que toute l’Église, en Argentine, embrasse le pape François de sa prière affectueuse, son adhésion à son magistère, et l’accompagne dans son ministère apostolique dans l’Église et dans le monde », dit un communiqué.

Le père jésuite Jorge Mario Bergoglio a été nommé évêque par saint Jean-Paul II, sous le signe de Notre Dame de Fatima, le 13 mai 1992, et il a été ordonné évêque à 55 ans, le 27 juin 1992, par le cardinal Antonio Quarracino, archevêque de Buenos Aires : nommé coadjuteur en 1997, il lui succèdera en 1998.

Pour en savoir plus :

https://fr.zenit.org/articles/argentine-les-dioceses-invites-a-prier-pour-le-pape-francois-le-27-juin/

Auvidec Média/Anita Bourdin/Agence Zenit

En date du 16 juin 2017, la synthèse de presse, Gènéthique, soulève la question : Dans quelle mesure les parents doivent-ils décrypter les gènes de leur enfant à la naissance ? La question se pose alors qu’une société de séquençage d'ADN basée à Boston propose de décoder le génome complet de nouveau-nés en Chine.

Veritas Genetics affirme que le test, commandé par un médecin, pourrait détecter 950 risques de maladies graves, 200 gènes liés aux réactions médicamenteuses et plus de 100 traits physiques d'un enfant. Ce test, myBabyGenome, coûte 1 500 $. Avec un laboratoire de séquençage déjà installé en Chine, Veritas parie que le séquençage des nouveau-nés deviendra en Chine un produit incontournable pour des parents ambitieux.

Pour en savoir plus :

http://genethique.org/fr/le-sequencage-du-genome-disponible-la-vente-en-chine-67773.html#.WUUD3Yw1-Uk

Auvidec Média/Gènéthique/MIT, Antonio Regalado 

Radio Vatican informe que le 17 juin 2017, le pape François a transmis un message de condoléance au cardinal Vincent Nichols, l'archevêque de Westminster, après l’incendie d’un immeuble à Londres.

Dans ce message, signé par le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État du Saint-Siège, le Saint-Père fait part de sa tristesse face aux «tragiques» décès causés par ce feu «dévastateur».

«Il confie les âmes de ceux qui sont morts à la miséricorde aimante de Dieu et transmet ses sincères condoléances à leurs familles.» Exprimant sa «reconnaissance pour les courageux efforts du personnel des services d’urgence et de tous ceux qui se sont engagés à soutenir ceux qui ont perdu leurs maisons», le Pape «invoque sur la communauté locale les bénédictions de force et de paix de Dieu».

Bien que le bilan puisse changer, on rapporte 79 morts.

Auvidec Média/Radio Vatican

Radio Vatican indique que chaque année, l’Église américaine dresse le bilan de ses efforts en matière de lutte contre la pédophilie. D’après un rapport de l’Église catholique américaine, 1 318 nouvelles accusations ont été répertoriées en 2016, portant pour la plupart sur des cas anciens.

Lors de l’assemblée de printemps des évêques américains à Indianapolis et dont rend compte un article du quotidien La Croix, Francesco Cesareo, président du Conseil national d’examen (National Review Board), a salué, 14 juin 2017, les progrès menés par l’Église américaine dans l’accompagnement des victimes d’abus sexuels, tout en indiquant qu’il restait «du travail à accomplir». «Empêcher les abus sexuels sur mineurs et supporter les victimes doit rester au cœur des priorités du clergé», a-t-il déclaré en présentant les conclusions du 14e rapport sur les données récoltées dans plus d’une centaine de diocèses dans le pays.

1 318 accusations contre 132 diocèses

Les résultats des informations, collectées entre le 1er juillet 2015 et le 30 juin 2016, montrent que 1 318 accusations ont été portées à l’encontre de 132 diocèses par plus de 1 232 adultes victimes d’attouchements ou d’agressions sexuels dans leur enfance. Ces plaintes correspondent à des faits survenus de 1940 à nos jours.

Pour en savoir plus :

http://fr.radiovaticana.va/news/2017/06/16/les_%C3%A9v%C3%AAques_am%C3%A9ricains_accentuent_la_lutte_contre_les_abus_sexuels/1319524

Auvidec Média/Radio Vatican

Radio Vatican informe que le pape François, à l’issue de l’angélus du 18 juin 2017, a tenu à saluer la population portugaise de la région de Leiria, au centre du Portugal, frappée par un gigantesque incendie ces dernières heures. «J’exprime ma proximité au cher peuple portugais pour l’incendie dévastateur qui frappe les forêts aux alentours de Pedrogao Grande, faisant de nombreuses victimes et blessés» a dit le Pape avant de demander aux fidèles de prier en silence. 

Dans la journée de dimanche, le 18 juin, le bilan de ce spectaculaire incendie ne cessait d'augmenter. Il était à la mi-journée de 62 morts et des dizaines de blessés, plusieurs personnes se sont retrouvées prises au piège dans leur véhicule.

Pour en savoir plus :

http://fr.radiovaticana.va/news/2017/06/18/le_pape_fran%C3%A7ois_prie_pour_les_victimes_de_lincendie_au_portugal/1319817

Auvidec Média/Radio Vatican

Le Diocèse de Valleyfield annonce que le 16 mai 2017, le pape François nommait 45 membres ordinaires et 5 membres honoraires à l’Académie pontificale pour la vie. Membre correspondant depuis plusieurs années, Mgr Noël Simard a été reconduit comme membre ordinaire pour une période de cinq ans. C’est là une marque de confiance du Saint-Père et une reconnaissance de la contribution que Mgr Simard apporte depuis de nombreuses années à la défense et à la promotion de la valeur de la vie humaine et de la dignité de la personne.

L’Académie pontificale pour la vie réunit des spécialistes du monde entier pour étudier les problèmes concernant la vie humaine et la dignité de la personne, former à une culture de la vie et faire connaître la pensée de l’Église sur ces questions.

Bravo et félicitations, Mgr Simard!

Auvidec Média/Diocèse de Valleyfield

L’Archidiocèse de Sherbrooke indique qu’il est désormais possible de profiter des visites guidées offertes à la cathédrale Saint-Michel de Sherbrooke.

Jusqu’au 19 août, des visites gratuites ont lieu, du mardi au samedi, de 9h30 à 16h30.

Frédéric Langlois, séminariste, y accueille les touristes et visiteurs seuls ou en groupes. Ces derniers n’ont qu’à se présenter sur le site pour bénéficier de la visite.

Pour les groupes de 20 personnes ou plus, il suffit de réserver au 819-563-9934 poste 209 ou via courriel au Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Des explications en lien avec la relique de la bienheureuse Marie-Léonie Paradis sont aussi au programme. Celle-ci a été transférée le 31 mai dernier et est actuellement exposée dans la chapelle des reliques.

La chapelle de l’archevêché est également disponible pour les visites moyennant un coût de 5 $ par personne. 

La cathédrale demeure accessible durant la période estivale pour les personnes qui souhaitent se recueillir.

Auvidec Média/Archidiocèse de Sherbrooke

Dans le no 85 du printemps 2017, le Vivre ensemble présente un article de Louis-Philippe Jannard sur «La détention des migrants au Canada».

En voici la teneur :

La logique de sécurisation des frontières que pratiquent actuellement les États comme le Canada et les dynamiques qui l'accompagnent encouragent la détention des migrants, et par là même leur ségrégation spatiale et juridique. 

Lire l'article

Auvidec Média/Vivre ensemble

En date du 15 juin 2017, la synthèse de presse bioéthique, Gènéthique, indique qu’aux États-Unis, dans les états où le suicide assisté est légalisé, les compagnies d’assurance refusent de couvrir les traitements vitaux de certains patients et leur offrent plutôt «de l’aide pour mettre fin à leur vie».

 Pour en savoir plus :

http://www.genethique.org/fr/etats-unis-des-compagnies-dassurances-privilegient-laide-mourir-plutot-que-des-traitements-67754#.WUOqnIw1-Uk

Auvidec Média/Gènéthique/The Washington Times, Bradford Richardson